Avintis

La signature électronique apporte un changement organisationnel décisif.

Publié par admin 25 Juin 2014
electronic_signature.jpg

Signer les documents manuellement implique pour une organisation qu'elle soit obligée de les imprimer. Le processus administratif qui suit se base donc sur le papier ce qui veut dire non seulement qu'il est coûteux car manuel, mais également qu'il est difficile, voire impossible de l'optimiser, sauf... si l'on pourrait signer de façon électronique.

 

Le législateur Suisse a régi la signature électronique par la loi fédérale sur les services de certification dans le domaine de la signature électronique (Loi sur la signature électronique, SCSE) ainsi que par l'ordonnance sur les services de certification
dans le domaine de la signature électronique (Ordonnance sur la signature électronique, OSCSE). Au point de vue légal, il n'existe donc plus d'obstacle qui pourrait vous empêcher d'introduire la signature électronique.

 

Quant au niveau technique, les solutions eSign sont éprouvées et se laissent facilement intégrer dans l'environnement applicatif existant. En principe, vous avez deux variantes:

 

Variante 1) Signer par la solution eSign

Tout document nécessitant une signature est envoyé à la solution eSign. La personne habilitée à signer, signe les documents de façon électronique dans cette solution.

 

Variante 2) Signer dans l'application métier

Les documents à signer sont libérés par les personnes habilitées à signer dans l'application métier. Les documents libérés sont envoyés à la solution eSign où ils sont sans tarder signer électroniquement.

 

Dans les deux variantes, les documents signés seront munis des certificats légaux de chaque signataire ainsi que du tampon légal comportant la date et l'heure.

 

Vu que le processus reste 100% numérique, la technologie de la signature électronique permet une réorganisation des processus de signature. En effet, les documents signés de façon électronique ne doivent plus être scannés pour être traités ultérieurement. Le traitement devient 100% automatisé. Les économies de coûts et l'augmentation de l'efficacité qui en résultent, rendent l'investissement dans cette technologie plus qu'attractif.